La course

  1. La course

SAMEDI 8 FÉVRIER 2020 - SLALOM
DIMANCHE 9 FÉVRIER 2020 - GÉANT PARALLÈLE

Chamonix, berceau du ski mondial

Précurseur des sports d’hiver, Chamonix l’a été en accueillant, en 1924, les 1er Jeux Olympiques d’hiver, puis deux fois les championnats du monde, en équipant ses montagnes des premiers téléphériques suivi de l’incontournable Aiguille du midi. Territoire d’aventure aux multiples facettes, elle a aussi fait naitre des générations de champions recherchant aussi bien la perfection que l’extrême, le dépassement que l’humilité face à un environnement aussi sublime que rude.

Une histoire avec un grand H dont le Kandahar est un des acteurs majeurs. Une épreuve emblématique, inscrite au patrimoine de la vallée depuis 1947, elle se plie cette année aux exigences de la FIS et de l’évolution du ski alpin en offrant une piste et une arrivée relookée pour séduire athlètes et spectateurs. Un dé autant qu’une ambition pour un territoire qui n’a pourtant rien à prouver et dont le nom suffit à déplacer les foules : celui de rester dans le cercle très fermé des grandes stations du ski alpin mondial.

LES DISCIPLINES DÉCRYPTÉES

LE SLALOM

Epreuve technique par excellence le slalom demande beaucoup de vélocité et de rapidité car les portes sont très rapprochées (de 4 à 15 mètres pour un total de 40 à 75 portes).
Un slalom se dispute en deux manches, où les temps des deux manches sont additionnés. Seuls les skieurs arrivés dans les 30 premiers de la première manche ont le droit de courir la seconde manche. L'ordre de passage pour la seconde manche est l'ordre inverse d'arrivée : celui qui a réalisé le meilleur temps en première manche partira trentième de la seconde manche. Le suspense est toujours présent car les skieurs partent facilement à la faute dans cette discipline.

LE GÉANT PARALLÈLE

LES QUALIFICATIONS

Une première phase de qualification avec 2 manches le matin dans laquelle le temps cumulé des deux tracés (rouge et bleu) permettra de déterminer les 32 meilleurs skieurs qui s'affronteront ensuite pour les 16èmes de finales. L'espace entre les portes est de 25m et le parcours de 20 s environ comporte un saut.

LES FINALES

L'après midi, les 16èmes, 8èmes, quarts, demies-finales, petite finale et finale se disputent en une seule manche. C'est la « mort subite », pas le droit à l'erreur !

LA COURSE EN CHIFFRES

- 204 millions de télespectateurs
- 132 heures de diffusion TV
- 600 bénévoles dédiés à l'organisation
- 2 000 accréditations
- 40 CRS du Centre National d'Entraînement à l'Alpinisme et au Ski pour la sécurité de la piste
- 20 militaires de l'École Militaire de Haute Montagne pour le chronométrage
- 50 personnes pour la sécurité et le gardiennage
- 25 bénévoles de la Croix Rouge
- 100 élèves du Lycée Frison Roche de Chamonix en biqualification aux Métiers de la Montagne
- 400 professionnels de la montagne (entraîneurs et dirigeants des skis clubs de la vallée, moniteurs des ESF de Chamonix, d'Argentière, des Houches, de Vallorcine, de l'UCPA, des guides de la compagnie de Chamonix, de l'ENSA) pour l'entretien de la piste
- 120 journalistes
- 40 000 spectateurs sur le site
- 25 kilomètres de filets
- 15 000 piquets
- 50 kilomètres de câbles TV
- 64 500 visiteurs / an sur Chamonixworldcup.com
- 10 000 visiteurs / jour lors des épreuves sur Chamonixworldcup.com

À PISTE D'EXCEPTION, VAINQUEURS DE LÉGENDE

Au palmarès de la Verte des Houches, les plus fines spatules de tous les temps :

  • James Couttet
  • Karl Schranz
  • Emile Allais
  • Ingemar Stenmark
  • Hermann Maier
  • Kjetil-André Aamodt
  • Alberto Tomba
  • Stefan Eberharter
  • Ivica Kostelic
  • Bode Miller
  • Didier Cuche
  • Dominik Paris
  • Alexis Pinturault