KANDAHAR : 19 & 20-02-2016
J
0
-5
-5
H
-2
-2
M
0
-8
S
-3
-4
facebook Twitter Instagram YouTube
FR EN

Paris sacré à Chamonix

20/02/2016

Paris sacré à Chamonix

Deuxième la veille du Combiné, l’Italien remporte la 5e victoire de sa carrière en s’imposant sur la Descente.

A 26 ans, Dominik Paris ne s’offre que des gros morceaux. En effet, le garçon ne compte « que » cinq victoires à son palmarès, mais uniquement sur des pistes de prestige. Kitzbühel (2013-2015) mais aussi Bormio figurent à son tableau de chasse. Au lendemain de sa deuxième place sur le Combiné entre Alexis Pinturault et Thomas Mermillod Blondin, leAprès une première journée de compétition un peu folle, qui a vu la belle victoire d’Adrien Pinturault (FRA) dans le Combiné Alpin, place ce samedi matin, à l’épreuve reine, la Descente, avec une Équipe de France remontée à bloc ! Dès 8h00 ce matin, les spectateurs ont commencé à affluer. Fan clubs, touristes, passionnés de ski alpin, ils étaient plus de 20 000 milles à avoir fait le déplacement pour admirer les meilleurs descendeurs mondiaux. Avec encore plus de spectateurs qu’hier les parkings ont été très vite complets, et les bords de la piste et l’aire d’arrivée bondés.

Les favoris sont présents : Steven Nyman, Dominik Paris, Erik Guay, Guillermo Fayed... C’est sous une neige fine et un jour blanc que le premier coureur s’élance, face à un Mont-Blanc dans les nuages. Il faut attendre le dossard 12 de l’Américain Steven Nyman pour entrapercevoir le podium final. Il réalise une descente presque exemplaire, creusant l’écart dans la deuxième partie de glisse. Mais cinq dossards plus tard, l’Italien Dominik Paris fait mieux : avec un ski très engagé sur la partie technique du haut et un gabarit avantageux pour le bas, il gagne les précieux centièmes et monte sur la plus haute marche.

En 1’58’38’’, il remporte à Chamonix sa quatrième victoire en Descente de Coupe du monde, et la première de cette saison, totalisant ainsi 13 podiums en Coupe du monde (avec le Géant). « Je suis un peu surpris par cette victoire, car ici on ne sait jamais si on est bien ou pas. Il y avait aussi beaucoup de favoris et ils étaient tous là. Il faut vraiment prendre la bonne ligne et un seul détail suffit à rater sa descente. Alors quand j’ai vu la lumière verte en bas, j’ai compris que j’avais fait une bonne course et que j’avais pris la bonne ligne ».

Quand Guillermo Fayed passe le portillon de départ, le public est survolté. Sur une piste qu’il connaît par cœur, sa descente est presque parfaite avec une dernière partie rapide, cependant pas assez pour prendre les devants. Il est alors sur le podium, espérant préserver sa troisième place jusqu’à la fin de la course. La foule chamoniarde est en délire et le rêve de Guillermo est proche de se concrétiser. Mais cette troisième place sera éphémère. Le Suisse Beat Feuz, parti trois dossards plus tard, va le devancer de 45 centièmes. Pour Guillermo, au pied du podium, c’est une réelle déception.

Avec trois top 10 et cinq top 15 sur cette étape chamoniarde, l’équipe de France montre une équipe de vitesse très prometteuse et révèle une fantastique relève. La 14e place de Valentin Giraud Moine, qui confirme ses très bons temps réalisés aux entraînements et la 9e place du jeune chamoniard, Blaise Giezendanner, témoignent du travail accompli. Parti avec le dossard 40, Blaise n'était que 34e au deuxième temps intermédiaire. Il n'a fait que gagner des places jusqu'en bas et se classe finalement dans le top 10. À noter son petit exploit d’hier où il a signé « à la maison », le meilleur temps de la Descente du Combiné !

Les jeunes de l’équipe vitesse montent en puissance, et le faire à la maison est d’autant plus encourageant !

L’unique épreuve de Descente à avoir lieu en France a tenu ses promesses. Le public a répondu présent et a mis une ambiance délirante pour cette grande fête du ski. Même avec des chutes de neige et une météo capricieuse, ils étaient tous au rendez-vous. skieur transalpin s’est offert la descente de Chamonix ! Devant plusieurs milliers de personnes, il boucle la journée en 1’58’’38 !

Et ni l’Américain Steven Nyman, deuxième à 0''35'' ni le Suisse Beat Feuz, troisième à 0''39'' ne viendront le déloger. Côté français, pas de podium malgré un énorme soutien du public ! Devant les siens, Guillermo Fayed signe son meilleur résultat sur la Verte des Houches, 4e à 0''80. Adrien Théaux est 6e. Après avoir signé le meilleur temps de la descente du Combiné, Blaise Giezendanner, dossard 40, termine en 9e position. Le Chamoniard signe son troisième top dix consécutif.

Tous espèrent une prochaine édition, très vite !