KANDAHAR : 3, 4 & 5-02-2012
J
0
-1
-1
H
0
-7
M
-5
0
S
-3
-8
facebook Twitter
FR EN

Merci à tous !!!

05/02/2012

Merci à tous !!!

Mention spéciale pour les 600 bénévoles, les lisseurs, toute l’équipe technique de piste à pied d’oeuvre tous les jours, les gendarmes, les contrôleurs, qui ont lutté depuis 4 jours contre les basses températures. Sans eux,  une coupe du monde ne peut pas exister. 


L’exploit ce matin était de mettre un pied dehors, de démarrer les voitures et pour les spectateurs de s’asseoir sur les tribunes pour assister à la descente, du super combiné suivi dès 14h00 du slalom.


De mémoire de chamoniard, on a rarement vu de telles températures. -23 à Chamonix et au pied de la Verte des Houches, la vallée est plus habituée au -15 ! Le record étant tombé en 1966 avec -25,4, cette 18ème édition  du Kandahar 2012 aura été marqué par un froid polaire presque inégalé, mais aussi par un superbe spectacle offert par les meilleurs skieurs du monde au pied d’un Mont-Blanc himalayen….


Malgré le froid, 35 000 personnes sont venues assister à ces 3 jours de course.

Le site Web ChamonixWordcup.com a dépassé le nombre de visites record de 2011.

Alors que le cirque blanc prend la direction de Sotchi pour l’étape du week-end prochain, Chamonix travaille déjà à la prochaine édition que toute la vallée espère la plus proche possible !


Merci à tous de votre soutien !!!


© Gaetan Haugeard - http://www.gh-photographie.com


Defago repart avec le sourire

05/02/2012

17e et carrément hors des points hier (34e), Didier Defago est reparti avec le sourire de Chamonix. Le champion olympique de descente à Vancouver, de retour d'une blessure au genou avait remporté cet hiver la descente de Bormio. Aujourd'hui il termine à la 6e place du Super Combiné : "J'ai skié comme si je n'avais rien à perdre et je crois qu'il faut que je retienne ça pour les autres disciplines. En tout cas, ça fait plaisir de repartir avec un résultat comme celui ci."

Au géneral, statu quo

05/02/2012

La 7e place d'Ivica Kostelic au terme d'un week-end discret (il s'était imposé l'an passé) n'a pas eu beaucoup d'influence au classement général de la Coupe du monde. L'aîné de la famille Kostelic profite de l'absence de Marcel Hirscher pour reprendre quelques points à son rival autrichien. Ce soir et avant de prendre la direction de la Russie pour les étapes de Sotchi, Kostelic affiche au compteur 941 points contre 825 à Hirscher. Auteur d'un bon wek end à Chamonix (4ème de la descente hier et 2ème aujourd'hui) le Suisse Béat Feuz conforte sa 3ème place avec 793 points. Romed Baumann, particulièrement prolifique en France (4ème et 2ème en descente et vainqueur du jour) remonte au 6e rang. À noter qu'avec la 11ème position, Alexis Pinturault est le meilleur français de la hiérarchie mondiale. 

Theaux reste sur sa faim

05/02/2012

Theaux reste sur sa faim
Sans ce diable de Baumann, Adrien Theaux aurait pu rejoindre son coéquipier Pinturault sur le podium. Comme à Kitzbühel, le Savoyard prend la 4ème place du super combiné. Au micro de nos confrères de skichrono.com il a confié : "Je suis content de ma journée mais un peu frustré de ma quatrièmes place. Je savais qu'il y avait un coup à jouer après ma descente mais j'ai eu du mal à me mettre dedans sur le slalom." Theaux pointe au 5e rang de la Coe du monde de la spécialité, juste derrière Pinturault. 


Vion : une belle journée pour le ski français

05/02/2012

Vion : une belle journée pour le ski français
Dans l'aire d'arrivee, le président de la Fédération Française avait le sourire. Ses troupes terminent en trombe le wek-end chamoniard. Pour la deuxième fois de la saison, Alexis Pinturault est sur le podium, Adrien Theaux est 4ème alors que Thomas Mermillod Blondin signe la 9ème place : "C'est un beau final ! Le ski français mais aussi Chamonix méritent de tels moments. Alexis à l'air de bien maîtriser le combiné mais ce que je retiens aujourd'hui c'est qu'on retrouve devant des techniciens comme Alexis mais aussi des spécialistes delà vitesse comme Theaux ! Il y a une vraie polyvalence mais il faut rester prudent et essayer de gagner dans une seule discipline !" Rappelons que depuis 2004 et la deuxième place de Pierrick Bourgeat, aucun Français n'était monté sur le podium dans la vallée de Chamonix-Mont-Blanc ! La dernière victoire française sur la Verte remonte à 1968 avec Guy Perillat sur le combiné.

© Gaetan Haugeard - http://www.gh-photographie.com


Baumann Confirme, Pinturault comme un grand !

05/02/2012

Baumann Confirme, Pinturault comme un grand !



L’Autrichien n’a pas tremblé pour remporter une deuxième victoire en Coupe du monde. Pinturault signe son deuxième podium de la saison. Beat Feuz 3e…




Il y a cru jusqu’au bout ! Vingt sixième ce matin de la descente, Alexis Pinturault aura cru jusqu’au bout à la victoire sur ce Super Combiné du Kandahar. Mais dans un sourire amusé, le skieur de Courchevel lance : « Quand un concurrent possède 3 secondes d’avance, ça risque d’être très compliqué à l’arrivée… » Et le Savoyard ne s’est pas beaucoup trompé. Après Sestrières en 2009, Romed Baumann a surclassé ses adversaires sur la Verte des Houches. Deuxième victoire en trois jours pour le pays du ski : « J’ai fait une bonne descente mais pas exceptionnelle. Je savais que je possédais un petit avantage sur les purs slalomeurs. Je pense que j’avais de très bons skis sur l’ensemble du week-end, voilà pourquoi j’ai été aussi à l’aise (4e vendredi, 2e hier). Alexis Pinturault ne boudait pas son plaisir. Déjà deuxième sur le géant de Soelden en début de saison, le Savoyard incarne une nouvelle génération française sacrément polyvalente : «C’était mal embarqué vu le retard que j’avais ce matin. J’ai saisi ma chance, ça a payé. Je suis très content. C’est un grand moment de pouvoir combler le public français. Je ne pouvais pas rêver mieux. »  Au delà de sa performance personnelle, Pinturault soulignait la performance globale des Bleus avec Theaux (4e) et Mermillod Blondin (9e). Enfin, on notera la 3e place du Suisse Beat Feuz qui grapille quelques points au général sur Ivica Kostelic, seulement 7e aujourd’hui.

© Gaetan Haugeard - http://www.gh-photographie.com


Baumann en route pour une deuxième victoire ? 



05/02/2012

L’Autrichien a signé le meilleur temps de la descente du Super Combiné. Il sera difficile à aller chercher sur la Verte des Houches…



Ce matin, le simple fait de mettre un pied dehors est devenu un exploit. Le thermomètre affiche vingt degrés en dessous de zéro et chacun cherche à se protéger des morsures du froid. C’a n’a pas empêché Romed Baumann de signer le meilleur chrono de la descente. Hier, l’Autrichien qui croyait tenir la victoire en descente avait vu Jan Hudec lui souffler son bonheur ! Cette fois, il semble bien parti pour une deuxième victoire (après Sestrières en 2009) dans cette discipline d’hommes polyvalents. En 2’01’’58, il a laissé le vainqueur sortant, le Croate Ivica Kostelic a plusieurs longueurs. Le leader de la Coupe du monde est 19e en 2’04’’39 ! Côté Français, Adrien Theaux (4e du Super Combiné de Kitzbühel) a pris le deuxième temps à 00’’70, Thomas Mermillod Blondin est 23e (2’04’’62) alors qu’Alexis Pinturault est 26e en 2’04’'85. Début de la manche de slalom à 14 heures.


Super combiné : Kostelic portera le 16

04/02/2012




Le Croate, toujours en tête du classement général de la Coupe du monde et vainqueur l’an passé du Super Combiné portera le dossard 16 demain matin ! Le départ de la descente est programmé à 11 heures alors que la manche du slalom partira à 14 heures. On suivra également le parcours de Bode Miller (dossard 10) mis aussi d’Alexis Pinturault (dossard 11) alors qu’Adrien Theaux aura le 13 sur le dos. Aksel Lund Svindal portera le 22 tandis que le Suisse Carlo Janka enfilera le 27.


Au général, (presque) rien ne bouge

04/02/2012

Au général,  (presque) rien ne bouge
Vainqueur à Kitzbühel et Garmisch,  Didier Cuche avait pris la 3e place hier. Mais le skieur de Neuchâtel n’a pas trouvé la bonne alchimie pour être devant sur les neiges froides du jour ! Il termine septième mais garde la tête du classement général de la Coupe du monde de descente avec 473 points. Klaus Kroell,  vainqueur hier et sixième aujourd’hui grapille quatre points et pointe désormais à 36 longueurs du quintuple vainqueur de la Streif (qui compte 473 points). Le premier français,  Johan Clarey est 8e (258 points) alors que l’homme du jour,  Jan Hudec apparaît au 9e rang avec  242 points. Avec Theaux (14e, 158 points) et Bertrand (18e, 136 points),  ils sont trois Français dans le top vingt mondial de la descente.

© Agence Zoom - Michel Cottin


Jean – Luc Crétier devra patienter un peu…




04/02/2012

Jean – Luc Crétier devra patienter un peu…



Actuellement à Chamonix-Mont-Blanc en qualité de consultant pour RMC info, Jean-Luc Crétier n’a pas fini de patienter… Sur les ondes de la Radio française il lançait aujourd’hui : « J’aurais aimé qu’un Français soit sur le podium ! Ca aurait évité que l’on me répète que je suis le dernier à y être parvenu. Ca date de 18 ans déjà et je ne suis pas contre qu’un autre tricolore me remplace  (en 1994 il avait pris la 2e place de la descente derrière Aamodt) ! » Et visiblement, le champion olympique de Nagano en 1998 devra porter ce titre pour encore quatre années au moins !


Les « Canadians cowboys » règnent sur la Verte 



04/02/2012

Les « Canadians cowboys » règnent sur la Verte 



Déjà dans le coup hier (6e), Jan Hudec, canadien au parcours atypique remporte une belle victoire sur la Verte des Houches. Avec Guay (3e) et Thomsen (5e) les Cowboys frappent fort en Haute-Savoie.



Il porte sur le dos la bannière canadienne. Mais l’histoire de Jan Hudec débute il y a plus de trente ans à Sumperk dans l’ancienne Tchécoslovaquie. Après l’ex Yougoslavie et l’Allemagne, la famille Hudec émigre vers le Canada pour ne plus en repartir. L’histoire de se sacré gaillard est aussi pavée de souffrance. Durant la conférence de presse, il confie : « C’est peut-être la première fois en douze ans que je n’avais pas de douleurs au départ. J’étais tellement en confiance. J’ai passé certaines périodes de ma vie ou j’étais plus entre les mains du Physio que sur les skis… » Il revient en pleine lumière en 2007 pour prendre l’argent des Mondiaux de la descente d’Äre. La saison suivante, il remporte la descente de Lake Louise, au Canada, sur la neige glaciale. Déjà. Aujourd’hui, lui qui fut longtemps tiraillé par ses douleurs, joua les bourreaux de Romed Baumann. L’Autrichien pensait avoir fait le plus dur en signant un temps de 2’03’’78, soit près d’une demie seconde plus vite qu’hier. « Je pensais que c’était bon, que personne ne viendrait me chercher. Mais je n’avais pas regardé la start list et j’aurais dû me méfier.  Ca m’apprendra», confiait l’Autrichien qui devra patienter avant de remporter sa première Coupe du monde. Mais le succès de Hudec ne pouvait pas être complet sans un formidable coup des « Canadian Cowbvoys » ! Le Champion du monde, le Québécois Erik Guay, déjà deuxième à Garmisch récemment prouve à nouveau qu’il est en forme en prenant la 3e place… Dans l’aire d’arrivée, Johan Clarey confiait : « Je ne suis pas étonné de les retrouver là. Ils ont habitués depuis tout petit à skier sur ce genre de neige… » Mais en fin de course, un autre Canadien créait la surprise. Parti avec le dossard 50, Benjamin Thomsen (11e hier) vient prendre la 5e place. Lors de la conférence de presse, Hudec lui rendait hommage : « J’ai beaucoup souffert par le passé et je ne peux pas me permettre d’être fou. Par contre, « Ben » est fou ! Il se régale quand la pente est là, il n’a peur de rien. Je suis vraiment heureux pour lui de le voir en si bonne position. Il va continuer la Coupe du monde dans l’équipe, c’est une très bonne chose ! » Ce soir, la Verte avait comme un petit air de Canada. 

Clarey (9e) : "Je ne suis pas étonné par les Canadiens"

04/02/2012

Clarey (9e) :

Comme hier, un seul Français s’imisce dans le top dix. Et c’est le skieur de la Clusaz qui signe cette performance.


« Dans la manière, c’est mieux qu’hier. Après le résultat est moyen. J’ai abordé la course de manière plus relâché. Il me manque encore un peu de glisse, de vitesse. Je n’arrive pas à faire la différence sur les plats. En haut, je n’étais pas trop mal. Résultat moyen aujourd’hui mais la manière est là. J’étais mieux sur mes skis. Hudec a fait une sacrée course, je suis loin de lui. J’espère que ça va me permettre de rebondir ! Avec des températures aussi froides, on a des problèmes de glisse sans trop savoir pourquoi. Ca reste les mystères de la descente. Avec des conditions comme ça, je ne suis pas surpris de retrouver les canadiens devants. Ils ont l’habitude de tout ça. Depuis tout petit, ils sont habitués à skier ce genre de neige. C’était un beau succès populaire, je suis arrivé devant en bas, c’était génial."


Theaux (11e) : «Toujours pas de podium, c’est un peu énervant… »

04/02/2012

Theaux (11e) : «Toujours pas de podium, c’est un peu énervant… »
Au fond du trou hier (28e), le skieur de Val Thorens a su réagir aujourd’hui. Longtemps, il pensait tenir le top dix avant que ce diable de Thomsen ne surgisse. On l’écoute : « Je me suis amélioré sur les plats. On a fait une bonne course, après si ça rentre de derrière c’est la course ! Il y a une bonne performance d’ensemble. Il fait très froid, je crois que tout le monde l’a vu ! Les organisateurs ont fait un super boulot, la piste était très bien préparée. On est placé, toujours pas de podium et c’est un peu énervant. Le ski est là, on tourne autour alors c’est râlant. Après il reste pas mal de course, je pense que l’on est sur le bon chemin. Il vaut mieux être dans le dix que bien plus loin. «

Bertrand (17e) : « Un peu déçu du résultat »

04/02/2012

Bertrand (17e) : « Un peu déçu du résultat »



Neuvième hier et premier français, le skieur de Châtel s’attendait forcément à mieux sur cette Verte des Houches.

Au-delà de sa performance personnelle, il retenait surtout le comportement global des tricolores : « Je suis forcément un peu déçu, j’attendais mieux en termes de résultats. Aujourd’hui, il faisait très froid et j’ai peut-être eu du mal à me relâcher sur une neige très agressive. Je suis souvent un peu moins bien sur ce genre de neige. C’est dur à expliquer. Je n’ai pas fait une mauvaise course mais c’est passé un peu à côté. On retrouve une neige similaire à l’Amérique du Nord, en Suède ou en Norvège, j’ai toujours du mal dans ces conditions, mais il ne faut pas se chercher des excuses. C’est les règles de la course. De façon générale je suis content de la réaction des Français."

Hudec comme à la maison 




04/02/2012

Hudec comme à la maison 




Sur une neige très froide, les Canadiens se sont sentis comme à la maison ! Jan Hudec s’impose devant Baumann  et Guay.

Il régnait un froid polaire sur cette Verte des Houches. Le soleil qui venait chatouiller les cimes n’atténuait pas les – 20 degrés ! Un temps digne des montagnes canadiennes et une neige abrasive que l’on retrouve notamment de l’autre côté de l’Atlantique. On aurait cru que Romed Baumann pourrait apporter une deuxième victoire en deux jours au clan autrichien. Mais c’était sans compter sur l’exploit hors norme de Jan Hudec. Le Canadien, originaire de la République Tchèque a signé un temps canon en 2’03’’25 ! Alors qu’hier les écarts étaient infimes (00’’04 entre Kroell et Cuche, 3e), le Canadien laisse Baumann à 53 centièmes et Erik Guay à 00’’63 ! Le champion du monde de descente complète une journée de rêve pour les représentants à la feuille d’érable ! Les Français doivent se contenter des places d’honneurs avec Clarey (9e ) et Theaux (11e). Yannick Bertrand, meilleur représentant hier est 17e.

© Agence Zoom - Michel Cottin


Douillet : « Notre volonté est d’investir sur des infrastructures comme une piste de ski… »

03/02/2012

Douillet : « Notre volonté est d’investir sur des infrastructures comme une piste de ski… »



Le Ministre des Sports a pu reconnaître la Verte des Houches avant de répondre aux questions des journalistes et d’évoquer l’avenir de l’épreuve.


Vous avez descendu cette Verte des Houches ce matin, expliquez nous ? 

Oui, enfin j’ai fait la reconnaissance ! Il faut rester modeste ! C’est intéressant, on peut mesurer la difficulté de la piste et donc tout ce que les athlètes ont pu subir. Tout cela me porte à dire que ce sont des athlètes hors norme, hors du commun. J’ai pu avoir les explications de Michel Vion, le président de la Fédération, sur les parties techniques. Quand on voit une quinzaine de bonhommes qui se tiennent en une seconde, c’est ahurissant ! Si je vais vite sur les skis ? On va dire que j’ai un certain poids qui m’avantage ! 

Demain pourrait être une des dernières descentes que l’on verra en France avant longtemps. Qu’en pensez-vous ? 

Justement, on y travaille ! Avec les maires des Houches, de Saint Gervais ou de Chamonix nous avons fait une réunion pour travailler sur un projet qui étendrait les possibilités de compétition ici  et répondre aux cahiers des charges de la FIS afin que cette course soit à nouveau dans le calendrier international. Investir dans des infrastructures sportives comme une piste de ski est la volonté du Président de la République. Tout cela contribue au rayonnement de la France. Ici, nous avons des télés étrangères, du public et une économie qui dépend de tout cela et qui serviront à nos jeunes qui pourront se former. Il y a une vraie cohérence et une intelligence de l’investissement que l’état Français fera pour à nouveau accueillir des évènements ici. 

Vous avez espoir de voir revenir des grandes courses ici après 2016 ? 

On va tout faire pour ! On souhaite que le Kandahar soit à nouveau inscrit dans les calendriers de la Fédération internationale. 



Kroell, un bonheur de 26 centimètres 



03/02/2012

Kroell, un bonheur de 26 centimètres 



Pour 00’’01 soit 26 centimètres, l’Autrichien Klaus Kroell remporte la reprise de Val Gardena. Miller et Cuche complète le podium. 



A bientôt 32 ans, Klaus Kroell n’est peut-être pas le plus prolifique des skieurs autrichiens. Vainqueur du Super G de Kitzbühel et de la descente de Kvitfjell en 2009  mais aussi à  Wengen l’hiver dernier, il signe aujourd’hui le quatrième succès de sa carrière ! Mais sa victoire aujourd’hui sur la Verte des Houches (reprise de Val Gardena) restera certainement dans les livres d’histoire ! Hier, les cadors du Cirque Blanc avaient livré certaines confidences : « Ca se jouera à rien et il ne faudra pas lâcher les centièmes pour gagner… » La prédiction était donc bonne. Kroell a su être complet et bon glisseur sur la deuxième partie pour donner une première victoire à l’Autriche depuis quasiment une saison ! « Quand j'ai vu le temps intermédiaire de Didier, je pensais qu'il pourrait me battre. Je pense avoir géré la fin de course, peut-être mieux que lui. Ca passe sur des nuances aujourd'hui mais c'est l'essentiel » déclarait Kroell à l’arrivée. Derrière lui, Miller peut rager. L’homme de l’US ski team est à un centième, soit une différence de 26 centimètres ! Vainqueur l’an passé, Didier Cuche est à 4 centièmes : « Je suis étonné quand je repense au 76 centièmes d’avance que j’avais l’an passé! La moindre erreur tu payes cash. Je vais essayer de rester concentré jusqu'à la fin de la saison. » Toujours en tête de la Coupe du monde de descente, le skieur suisse voit Kroell se rapprocher à 40 points. Et le deuxième round de demain s’annonce encore passablement agité.
Photo Agence ZOOM/Michel COTTIN

Bertrand (9e) : « Je commence à avoir de l’expérience »

03/02/2012

Bertrand (9e) : « Je commence à avoir de l’expérience »
Sixième l’an passé, le skieur de Châtel prouve à nouveau qu’il affectionne tout particulièrement la Verte des Houches. Neuvième à 47 centièmes de la victoire, il signe le deuxième meilleur résultat de sa carrière. Et attend la suite avec une certaine gourmandise : «Quand une piste est facile, faire des écarts sur les meilleurs du monde, ca devient vite très compliqué ! C’est la sixième fois que je prends le départ de cette descente et je pense que ça joue. J’ai de l’expérience sur cette piste et ça commence à payer ! Je suis très content, je reviens de loin. La semaine dernière j’étais 40e à Garmisch (37e   en fait). J’avais le moral dans les chaussettes, les skis n’allaient pas vite. Aujourd’hui avec mon technicien, on a fait un énorme travail, on a fait des choix et le résultat est là. Je suis content pour lui, comme pour moi. J’ai toujours réussi à me relancer ici et ça se vérifie. Et je suis heureux d’avoir deux chances cette année ! J’adore d’autres pistes comme Val Gardena, Kvitfjell, Beaver Creek mais ici nous sommes en France alors le feeling est toujours particulier ! Demain je vais tout donner pour faire encore mieux ! »

Clarey (22e) : « Un gros coup sur la tête »



03/02/2012

Clarey (22e) : « Un gros coup sur la tête »


Français le plus régulier depuis le début de la saison, Johan Clarey avait du mal à relativiser son échec : « C’est ma plus mauvaise course de la saison ! Je ne savais même pas si je vais rentrer dans les trente, c’est tellement serré.  J’ai pris un gros coup sur la tête, on va essayer de rebondir demain. Le fait que ce soit à la maison est encore plus difficile à accepter. J’attendais beaucoup plus aujourd’hui. Il faut que je trouve la solution pour aller plus vite sur les plats, j’ai eu énormément de mal à aller vite sur le bas. Bon après je n’étais pas très bien en haut non plus. Je vais essayer d’analyser ça avec les entraîneurs. »

Adrien Theaux (28e ): «Il reste encore une course… » 


03/02/2012

Adrien Theaux (28e ): «Il reste encore une course… » 


Le skieur de Val Thorens est passé à côté sur la Verte. Mais a 24 heures de la deuxième descente, il tente de relativiser : « Je me doutais que ce serait difficile. J’ai fait le maximum, je pensais être pas trop mal sur le plat. A priori, certaines choses ne se sont pas passées comme prévu On aimerait être là, et c’est une petite déception. Je pense que « Jo » doit être déçu, il avait de belles choses à faire. Maintenant, il reste une course demain alors on verra. Si ça se passe mal, on passera à autre chose. On a fait un bon début de saison et si on peut en claquer une à la maison, ça serait très bien pour nous et le public. On fait tout pour aller vite mais ici il ne faut pas faire la moindre erreur, il n’y à qu’à voir les écarts à l’arrivée ! «


La Verte des Houches portée à l’écran !

03/02/2012

La Verte des Houches portée à l’écran !
Hier soir, Gilles Chappaz présentait son documentaire sur la célèbre descente du Kandahar. « La Verte », documentaire de 52 minutes a été présenté au public en présence de Jean-Claude Pillot-Burnet, président du Club des sports de Chamonix mais aussi Philippe Savoyat de Migoo Production qui a produit  ce film. La Verte, où une occasion unique de se replonger dans l’ambiance d’une piste mythique.
Photo Jonathan GAILLARD/skichrono.com

Et après le ski, la fête dans Chamonix Mont-Blanc !

03/02/2012

Et après le ski, la fête dans Chamonix Mont-Blanc !



A midi, les cadors du cirque Blanc débouleront sur la Verte des Houches pour la reprise de la descente de Val Gardena ! Alors qu’on attend plusieurs dizaines de milliers de spectateurs tout au long de la piste, la journée ne s’arrêtera pas au passage du dernier concurrent ! Depuis hier et jusqu’à demain, la place du Mont – Blanc vit au rythme du Kandahar avec des concerts, tirage au sort des dossards avec la présence des stars du ski mondial et diverses animations ! Alors on vous attend à partir de 16h30. Retrouvez tout le programme ici !
Photo Christophe Boillon


La liste des dossards !

02/02/2012

Annulée à Val Gardena, la 7e descente de la saison se déroulera demain vendredi 3 février sur la Verte des Houches. Le départ est fixé à midi. Guillermo Fayed, l’enfant du pays sera le premier français à s’élancer avec le dossard numéro 7. Il sera suivi peu après par Adrien Theaux (9). Il faudra également surveiller le Suisse Didier Defago (11). Malgré une prestation discrète aujourd’hui à l’entraînement (52e à 3’’49), le Valaisan champion olympique de descente sera à suivre. Le Norvégien Aksel Lund Svindal (15), Bode Miller (18) suivront avant que l’on ne voit débouler Didier Cuche (20) et son compatriote Beat Feuz (21). Tout le public tricolore suivra avec attention le parcours du numéro 22, Johan Clarey. L’actuel leader de la Coupe du monde, le Croate Ivica Kostelic s’élancera avec le 31 sur les épaules.
La liste complète ici !


Un ministre dans la Vallée de Chamonix Mont-Blanc

02/02/2012



David Douillet, ministre des Sports, sera présent sur le Kandahar , demain vendredi 3 février. 

Alors que nos confrères de Ski Chrono posent la question dans leur dernier numéro du maintien de la Coupe du monde au delà de l’échéance 2012, David Douillet se rendra en Haute-Savoie demain vendredi. L’ancien Judoka évoquera avec les acteurs du monde de la neige « un ancrage durable du Kandahar dans le calendrier des compétitions internationales de ski. »


Un trophée de poids

02/02/2012

Un trophée de poids



Après avoir terrassé la Verte des Houches, le vainqueur de samedi devra garder quelques forces pour soulever le trophée ! Taillé dans la pierre de Chamonix, ce trophée n’attend plus que son futur propriétaire !

Cuche : « Les Français sur le podium ? Ok mais derrière moi »

02/02/2012

Cuche : « Les Français sur le podium ? Ok mais derrière moi »

 

Meilleur temps de l’entraînement, le patron de la descente mondiale s’est longuement confié dans l’aire d’arrivée. Entretien. 



Comment s’est déroulée votre descente ?

C’était une manche très agréable, surtout la moitié du haut où l’on était au soleil. C’est presque une des premières courses où l’on est au soleil. C’était très plaisant. En bas, c’était plus difficile. Je me suis fait plaisir, je n’ai pas fait de grosses erreurs de trajectoire. Il va falloir être très précis demain.

Clarey évoquait le Goulet comme passage clé. Et selon lui, vous êtes le seul à maîtriser cet endroit …

J’ai déjà été loin aujourd’hui. De toute façon, on n’a pas le choix. Si l’on arrive vite, on décolle loin. Mais effectivement, ça peut être un passage important. Derrière, c’est plus plat et il faut avoir le bon touché de neige. Et il faudra avoir les skis qui avancent…

Les températures devraient baisser fortement demain. Qu’est-ce que cela change dans le matériel ?
Ca se pourrait que ce ne soit pas les mêmes skis qui marchent. S’il fait vraiment moins vingt degrés, contrairement aux courses précédentes où c’était à la limite de la pluie, les techniciens vont devoir se casser la tête  pour trouver le bon ski, le bon fart.  A moi d’amener ses skis au fond en étant le plus précis possible.
Trouvez-vous dommage que le Kandahar disparaisse du calendrier pour les prochaines années ?

Ce qui va se passer l’année prochaine m’est un peu égal  vu que je me retire ! C’est une belle course, on vient plus régulièrement ici depuis dix ans. L’engouement augmente, il y a plus de monde à l’arrivée ! La préparation de la piste est top, ça démontre un bon professionnalisme de la part des organisateurs. Chamonix n’est peut-être pas une référence en matière de ski racing vu que l’on parle beaucoup de freeride ici. Mais on sent que cette région aime le ski alpin ! Ca serait dommage que cette étape disparaisse.
Dans votre « tournée d’adieu » quelle place va avoir l’étape chamoniarde ? 

Il y aura pas mal de Suisses qui risquent de venir ! Maintenant, j’espère que l’on aura deux courses et que le temps ne s’en mêle pas trop. J’ai envie de continuer à me faire plaisir. Mes résultats m’ont libéré. Le fait d’avoir annoncé ma retraite à Kitzbühel était une sensation de bien être. Déjà en arrivant là-bas, j’étais bien. Maintenant, je suis plus décontracté, c’est mon instinct qui skie. 

Les Français se rapprochent du podium, pensez-vous qu’il soit possible d’en voir un à la fête ce week-end ? 

Sur le podium, je veux bien mais juste derrière moi ! Il y a une équipe qui devient très compacte et qui s’approche du podium et de la victoire. Ca devient une histoire de millimètre au niveau des réglages. Le jour où ils sont en pleine confiance, ils pourront monter sur la boîte ou gagner des courses. Je n’ai pas de nom à vous donner, mais ils sont tous bien affûtés pour l’instant. 


Photo Agence ZOOM/ Thibaut Vianney


Clarey : « Il y aura du spectacle »



02/02/2012

Clarey : « Il y aura du spectacle »



Français le plus régulier depuis le début de l’hiver, le skieur de la Clusaz a signé le 8e temps ce matin.


Il n’a pas changé ses (bonnes) habitudes. Huitième ce matin (+00’’63), Johan Clarey a prouvé qu’il était dans l’allure sur cette Verte des Houches que le Haut-Savoyard a jugé « facile. » Le report de l’entraînement n’a pas perturbé le Haut-Savoyard : « Cette année, on a l’habitude des premiers entraînements retardés de plus d’une heure ! Ce n’était pas trop gênant. Je voyais l’affaire mal embarquée alors c’est une bonne chose d’avoir pu descendre. » Sur ses sensations à ski, il confie : « La Verte était assez facile à skier, il n’y avait pas énormément de vitesse. Je pense que demain ça va être serré. Ca risque d’être un sacré combat ! Il ne va pas falloir lâcher des centièmes partout. Mais globalement, la neige est agréable à skier. J’ai pris l’habitue de faire des bons entraînements, alors j’en profite. Je suis dans l’allure. Maintenant, les sensations étaient bonnes. » Avant de plonger dans l’arène, il ne veut négliger personne : « Je pense avoir les bonnes lignes. Le goulet est long et avec plus de vitesse, il y aura du spectacle. Il faudra attendre les derniers dossards, il peut y avoir des surprises. » La Verte des Houches s'embrasera t-elle pour Clarey ou l'un des Français ? Rendez-vous demain à 12 heures pour un début de réponse.
F.M.

Theaux : « Je me suis fait plaisir » 


02/02/2012

Theaux : « Je me suis fait plaisir » 


Quinzième de l’entraînement, le Savoyard attend avec impatience la descente de demain (12 heures) sur la Verte des Houches.

Forcément, les journalistes n’ont pu s’empêcher de lui en parler. Revenir sur cette journée de misère en bas de la Saslong de Val Gardena où l’on priva le clan français d’un coup fumant. Il était alors deuxième derrière Clarey avant que les organisateurs ne décident de tout bâcher, jugeant les conditions trop dangereuses. L’homme de Val Thorens, 3e à Kitzbühel et vainqueur à Lenzerheide (Suisse) l’hiver dernier se contenta de lâcher : «Je n’ai pas oublié mais l’on est sur une autre piste désormais. » Fin du débat. Quinzième d’un entraînement passablement retardé, il confiait dans l’aire d’arrivée : «C’est une bonne chose que l’on ait pu courir. Il y avait du brouillard, ça complique vite la chose. On voyait quand même les portes, même si la visibilité n’était pas au top. Je me suis fait plaisir, il y a de beaux sauts cette année. On va assez loin et plutôt haut ! La neige est un peu fraîche aujourd’hui, ça va durcir au fur et à mesure des passages. Je pense que demain ça sera bon.» Avant la course, le garçon connaît les points à travailler : « Je suis un peu déçu de « mon plat » où je n’ai pas été extrêmement vite. Sur la partie technique en revanche je me suis fait plaisir.» A 24 heures de retrouver le public tricolore, il confie : « On n’a pas eu la chance de pouvoir courir à Val d’Isère cette année, on est toujours content d’être en France. On va retrouver notre public. C’est toujours une super ambiance, même les étrangers aiment bien venir à Cham’. On espère juste qu’à l’avenir il y aura encore des Coupes du monde de descente en France. »
F.M.
Photo Agence ZOOM/Thibaut Vianney


Cuche déjà devant

02/02/2012

Cuche déjà devant



Le coureur de Neuchâtel a signé le meilleur chrono de l’unique entraînement. Le point. 



Cette fois on y est ! Initialement programmé à 12 heures, l’entraînement n’a débuté qu’à 12h45, la faute à un brouillard persistant et quelques flocons qui ont bien failli gâcher la fête.  Le Slovène Andrej Sporn fut le premier à pénétrer dans l’aire d’arrivée de la Verte des Houches. Et avec un temps de 2’05’’35.  Mais le coureur de l’Est devait vite se faire éjecter. C’est tout d’abord l’Autrichien Romed Braumann qui s’en chargea avec un chrono de  2’05’’31. On aurait pu en rester là. Chacun prend ses marques sans faire de bruit avant la grande bataille de demain. Mais ce n’était pas vraiment l’avis de Didier Cuche. La bombe suisse, trois fois vainqueur cette saison et victorieux l’an passé ici même signe le meilleur chrono de la journée en 2’05’’05 ! Demain, il sera redoutable. Et côté Français ? Nos Bleus ont pris position sur la Verte des Houches avec le 8e temps de Johan Clarey (+00’’63), le 15e chrono d’Adrien Theaux (+1’’49) et la 18e position de Yannick Bertrand (+1’’71). Mais les grands froids prévus demain pourraient modifier la physionomie de la piste. Mais devant leur public, les tricolores seront prêts. Avant de conclure, à noter la descente prudente de Bode Miller, 20e à 2’’09.
F.M.
Photo Agence ZOOM/ Francis BOMPARD

Tous les résultats ici

Et si Clarey entrait dans la légende ?

01/02/2012

Et si Clarey entrait dans la légende ?

A l'occasion du point presse de l'équipe de France, Johan Clarey est revenu sur son traumatisme de Val Gardena et ses ambitions à venir.


Ils savent que tout un peuple les attendra. Une foule de fidèles qui ne souhaite qu’une seule chose : une victoire bleue sur la Verte des Houches. Jean-Luc Cretier reste le dernier Français à s’être payé le luxe de grimper sur le podium (2e). Mais c’était en 1994. Une éternité. Un autre siècle, aussi… Mais les choses n’ont que trop duré. Et les hommes en bleu rêvent de faire chavirer la Vertes des Houches. A commencer par Johan Clarey. Il est le skieur le plus régulier depuis le début de la saison (6e à Lake Louise – 4e à Beaver Creek – 5e à Kitzbühel). Face à la presse, le gaillard de la Clusaz est notamment revenu sur la descente de Val Gardena* : « Ca reste encore en travers de la gorge » souffle-t-il, amer. La descente italienne annulée a finalement été reprogrammée… sur la Verte des Houches. Et quel lieu serait plus adapté que l’arène haut-savoyarde pour une revanche sur une décision qu’il « n’a toujours pas compris. » ? Clarey est aussi revenu sur l’avenir de la Coupe du monde de la Vallée de Chamonix Mont Blanc : « J’ai 31 ans et je n’aurais peut-être plus l’occasion de courir en France.  Je le regrette vraiment et j’espère que les choses vont évoluer dans le bon sens… » 
A lui de saisir l’opportunité de rentrer dans la légende. 


FM
* Alors en tête, la descente avait été annulée. La Fédération Internationale jugeant les conditions trop dangereuses.

Le tirage au sort a été effectué

01/02/2012

Le tirage au sort a été effectué

« Avant de débuter, je tiens à rendre hommage à Gilbert Poirot, récemment décédé. Il était  le président de la section saut à ski de notre club. Il fut notamment le porte drapeau de la Délégation française lors des Jeux Olympiques de Grenoble en 1968.» C’est par ces mots que Jean-Claude Pillot Burnet, président du Club des Sports a ouvert le comité de course. Günter Hujara, patron du circuit hommes de la Coupe du monde a ensuite procédé au tirage au sort pour l’unique entraînement de demain (12 heures).  Le Suisse Carlo Janka (vainqueur Coupe du monde 2010) portera le dossard 4, Aksel Lund Svindal descendra la Verte des Houches avec le 8 sur le dos. Didier Defago, champion olympique à Vancouver et récent vainqueur à Bormio s’élancera avec le 9. Il est clair que le coureur de Morgins devrait se sentir comme à la maison sur la piste haut-savoyarde.  Johan Clarey aura le 15 et verra débouler derrière lui Didier Cuche. Bode Miller a hérité du 15 alors que l’enfant du pays, Guillermo Fayed aura le 20.

Téléchargez la liste des départs : cliquez ici !



Et après Chamonix-Mont-Blanc, ce sera la Russie !

01/02/2012

Et après Chamonix-Mont-Blanc, ce sera la Russie !
Ce sera la répétition générale ! Près de deux ans avant les Jeux Olympiques de Sotchi, le Grand Cirque Blanc déboule en Russie pour tester l’ensemble des installations. La station de Rosa Khutor qui est située dans le complexe de Krasnaïa Poliana (commune jumelée avec Les Houches), proche de la mer noire n’a encore jamais accueillie de compétition de cette envergure ! Seule la Coupe d’Europe en 2011 avait déjà fait étape sur cette partie occidentale de la vaste Russie. Les épreuves (descente et Super Combiné) hommes se tiendront du 8 au 12 février alors que les femmes prendront le relais du 15 au 19 avec une descente, un Super-G et un Super combiné.
Plus d'infos sur www.rassfevents.ru


La Verte des Houches prête à enfiler sa tenue de lumière

01/02/2012



Ce devait être une journée d’entraînement. Mais suite aux chutes de neige dans la nuit de lundi à mardi, le comité d’organisation avait décidé d’annuler les premières glisses sur la Verte des Houches. Ce matin, les bénévoles étaient sur le pied de guerre pour terminer l’aire d’arrivée. La tribune d’un bon millier de places ne tardera pas à se remplir, tout comme les abords de la mythique Verte des Houches de la Vallée de Chamonix-Mont-Blanc. Ce matin, ce fut également l’occasion pour le service presse de l’événement de vérifier la bonne mise en place des installations en vue de l’arrivée de 300 journalistes pour l’ensemble de ce long week-end de course (descente vendredi 3 - samedi 4 et un super combiné le 5 février). A noter que le premier (et seul) entraînement débutera le jeudi 2 février à 12 heures.


Deux pistes pour patienter

31/01/2012

Il a neigé une bonne partie de la journée dans la Vallée de Chamonix. Les 150 bénévoles et les quatre dameuses présents sur la piste se sont affairés pour livrer une Verte en parfait état en vue des premiers entraînements, toujours prévus jeudi 2 février à 11 heures. Après les injections entre dimanche et lundi, la piste présente une sous-couche d’excellente qualité. Le comité d’organisation a annoncé que deux pistes, les Planards à Chamonix-Mont-Blanc et la Rouge de Maisonneuve aux Houches, ont été aménagées pour les coureurs désirant s’entraîner durant la journée du 1er février.  Le premier comité de course se déroulera le mercredi 1er février à 17 heures.
Suivez l'actualité en direct sur Facebook et twitter

Pour l'heure, c'est Kostelic le taulier...

31/01/2012

Pour l'heure, c'est Kostelic le taulier...

Le Croate occupe la tête du général de la Coupe du monde. Comme l’an passé à la même période.


Un bon taquet dans les règles. Aire d’arrivée de Kitzbühel, Ivica Kostelic fait face aux micros et revient sur les mésaventures de Marcel Hirscher (ce dernier après avoir enfourché a poursuivi sa course) : « C’est  seulement une course, mais la honte reste à jamais.» Quelques jours après avoir dézingué l’impudent en public, Kostelic a joué le jeu des réconciliations pour une photo avant la remise des dossards à Schaldming. Mais avant l’étape sur la Verte des Houches, on en oublierait presque l’essentiel : Ivica Kostelic est leader de la Coupe du monde. Le skieur de Zagreb, tenant du gros globe occupe la tête avec 905 points. Et devinez qui occupe la deuxième position ? Marcel Hirscher ! 80 points séparent les deux hommes avant le début du round haut-savoyard. Un an après sa victoire sur le Super Combiné, Kostelic signera t-il le doublé?.
F.M
Photos Agence ZOOM/Christophe PALLOT


Suivez l'actualité en direct sur Facebook et twitter

Le premier entraînement annulé

31/01/2012

Jean-Claude Pillot Burnet, président du Club des sports de Chamonix-Mont-Blanc l’a annoncé ce matin : « Il est tombé 20 à 25 centimètres de neige dans la nuit. Il faut dégager la piste qui est dure sous cette neige fraîche. Nous avons donc décidé d’annuler le premier entraînement qui était prévu demain matin (1er février) à 11 heures.»  De ce fait, il n’y aura qu’un seul entraînement dont le premier départ sera donné à 11 heures jeudi 2 février.

Suivez l'actualité en direct sur Facebook et Twitter


Le Tour d’honneur de Didier Cuche

30/01/2012

Le Tour d’honneur de Didier Cuche

Que s’est-il passé depuis le début de la saison ? Le point avant le premier entraînement prévu mercredi sur la Verte des Houches. 

Une dernière fois, il fera face à l’immensité. Le Mont Blanc comme seul témoin d’un exploit légendaire. Une dernière fois, il balancera toutes ses forces dans la pente. Ce sera intense. Fort. Une bataille de titans entre un homme qui s’est élevé au rang de mythe et une piste de légende, la Verte des Houches. Didier Cuche, 37 ans, ne sera bientôt plus skieur. Il a annoncé la nouvelle lors d’une conférence de presse à Kitzbühel, là où il a forgé une partie de son histoire.  Peu de temps après, il dominait la terrible piste autrichienne pour la cinquième fois, explosant le vieux record de l’Autrichien Franz Klammer (vainqueur en 1975-1976-1977-1984). Depuis l’homme de Neuchâtel a entamé une tournée mondiale d’adieu. Vainqueur à Lake Louise, Kitzbühel et Garmisch, il se présente à Chamonix-Mont-Blanc comme le vainqueur sortant. Et il y a fort à parier que sa grande carcasse sera encore redoutable sur la piste haut-savoyarde. Mais avant d’envisager une treizième victoire en descente (la 3e consécutive cette saison), il sont nombreux ceux qui aimeraient gâcher sa petite fête de départ. Et si la principale menace venait de son propre camp ? Cet hiver, les Flèches helvétiques ont remporté les manches de Wengen (Sui) avec Beat Feuz et Bormio (Ita) par l’entremise de Didier Defago, le champion olympique de Vancouver de retour de blessure au genou. Et si Bode Miller venait troubler les plans de l’armée suisse ? Le Kid de Franconia, vainqueur de la descente de Beaver Creek (EU) connaît bien la Vallée de Chamonix pour avoir remporté le super combiné en 2008.

Et les Français dans tout ça ?

Nos Bleus tournent autour depuis quelques temps. Johan Clarey empilent les places d’honneurs (6e à Lake Louise – 4e à Beaver Creek – 5e à Kitzbühel) et pointe au 6e rang du général en descente. Adrien Theaux, 3e l’an passé sur la Streif compte déjà deux top dix depuis le début de l’hiver (9e à Kitzbühel et Garmisch), quant à Yannick Bertrand il a pris la 6e place à Beaver Creek ! Bref, on se dit que les hommes du groupe France ne resteront pas éternellement au pied du podium. Et forcément, on suivra avec attention, le Chamoniard Guillermo Fayed, 11e à Beaver. Le clan bleu pourra compter sur le soutien du public qui attend un successeur à Jean-Luc Crétier, dernier français sur le podium en descente (2e en 1994). Et quelque chose nous dit que l’attente devrait rapidement prendre fin.
F.M.

Le programme ici


Kandahar 2012 : J-4 !

30/01/2012

Kandahar 2012 : J-4 !

La grande caravane du cirque blanc mondial arrive au pied du Mont-Blanc pour l’unique étape française de la Coupe du monde Hommes de cette saison. Près de 40 000 spectateurs sont attendus pour assister aux deux Descentes et au Super combiné ! Un programme sportif du plus haut niveau sur la Verte des Houches et beaucoup d’animations particulièrement festives. 


Du 3 au 5 février, la vallée de Chamonix-Mont-Blanc sera le lieu où il faudra être !


Ne ratez pas les soirées AFTER KANDAHAR ! ! !
Spectacles gratuits le jeudi, vendredi, et samedi sur la Place du Mont-Blanc.

Consultez l'ensemble du programme : CLIQUEZ ICI !


Visite guidée de la "Verte des Houches" pour la presse

27/01/2012

Visite guidée de la

À J-7  pour les descentes d’entrainements, les préparatifs sont en phase finale et la visite organisée jeudi 26 a permis à la presse  (15 journalistes TV et radios principalement) de faire une descente "plus lente" dans les mêmes conditions que les coureurs, le jour « J ».

Avec nous, le champion olympique Antoine Dénériaz qui a su raconté « Sa Verte » : sa première piste de descente en tant qu’ouvreur, ses expériences, sa chute, etc

Marc Battendier, chef de piste du Kandahar depuis 1978, insiste lui, sur  les « passages clefs » décortiqués,  la préparation mentale et physique des skieurs de descente, toutes les contraintes techniques de la préparation minutieuse d’une piste de coupe du monde expliquées, toutes les anecdotes dévoilées…

Une occasion de mieux comprendre  le mental des skieurs, comme les enjeux de la préparation d’une telle piste, les aménagements, la sécurité… et ses dangers !

Sous un soleil radieux,  face à la chaîne du Mont–Blanc, tout le monde en a pris plein les yeux… 

Rendez-vous pour la vraie descente  dans 1 semaine ! 



Top départ pour le Kandahar 2012 !

24/01/2012

Top départ pour le Kandahar 2012 !

Des conditions validées par l'expert FIS...

Samedi 21 janvier, l'expert neige mandaté par la FIS, Monsieur Markus Murmann, s'est rendu sur la «Verte des Houches» pour valider la faisabilité des épreuves du Kandahar, Coupe du Monde de ski alpin messieurs, qui se dérouleront du 3 au 5 février prochains.

La Verte des Houches, piste de Descente, et piste du Super Combiné est en parfaites conditions. Les 20 km de filets B sont en place et les équipes de terrain terminent la tension des filets A et l'installation de l'aire d'arrivée. « Je n'ai jamais vu autant de neige sur la Verte et la préparation de la piste est d'ores et déjà optimale. Tout d'bon ! » lâche Markus, «l'expert suisse » !

Monsieur Murmann a donc confirmé auprès du directeur de la FIS, Gunther Hujara, le lancement des épreuves dans J – 10 ! 

Rendez-vous mercredi 1er février, dès 11 heures, pour le premier entraînement de Descente !



Résultat de notre Concours...

Résultat de notre Concours...

Merci à tous de votre participation !

Voici la liste des heureux gagnants de 2 places en tribune officielle tirés au sort et qui recevront leurs places par courrier.


Gagnants de 2 places pour le Vendredi 3/02 :

Staehli, Lucie

jaubert, gerard

Reichen, Stephane

Gilardi, Federico

MARCHAND-MAILLET

ROUSSE, Marie-Noëlle

WYDASZ, JEAN PHILIPPE

Kientz, Solyane

Attwood, Steve

NICOLAS, Martine


Gagnants de 2 places pour le Samedi 4/02 :

Hitchcock, Imogen

bastien, paul

JUILLET, Alexandre

Faivre-chalon, Patricia

COLLOMB, Caroline

bonneteaud, philippe

riondel, celia

MOGENIER, AGNES

Guibert, Louis

Elisabetta, Motta


Gagnants de 2 places pour le Dimanche 5/02 :

febvre, vincent

dewaele, julien

sandro , mucelli

MOGENY, HERVE

Castiglioni

coux, olivier

Foster, Leanne

Maldera, Michel

leulier, thibault

CELLIER, François



La Verte des Houches en parfaite condition !

20-01-2012

La Verte des Houches en parfaite condition !

Avec une neige tombée en abondance et le retour de l'anticyclone, la Verte des Houches est prête pour accueillir les meilleurs skieurs mondiaux.


Une préparation minutieuse


La préparation d'une piste de coupe du monde requiert des conditions météorologiques favorables pour produire de la neige de culture sur l'ensemble de la piste. Une fois la neige travaillée par les dameuses, les chefs de pistes doivent compacter le manteau neigeux en injectant de l'eau sous pression pour garantir aux skieurs des appuis corrects.

Depuis le lundi 9 janvier, une équipe de 20 personnes a commencé la dernière phase de préparation de la piste en installant les filets B (20 km) et C (5 km), indispensables à la sécurité des skieurs : il y a deux rangées de filet minimum, voire trois ou quatre si le passage est exposé. Tout au long de la piste plusieurs gros matelas sont également installés pour protéger les photographes et les cameramen... 


C'est aussi le moment de la mise en place des infrastructures : praticable TV, plateforme pour les VIP, etc.

Plus bas sur l'aire d'arrivée il y a tout un véritable village à construire ! La tribune principale qui pourra accueillir cette année 1200 personnes (au lieu de 800 les années précédentes), une dizaine de cabines commentateurs, un centre de presse bis, des espaces team coureurs, des tentes VIP, des lieux de restauration et des postes de secours...

Lors de l'édition 2011 de nombreux skieurs avaient félicité l'organisation pour la piste parfaitement préparée. Cette année encore, avec deux descentes programmées, l'organisation souhaite faire la preuve de son savoir-faire !


Une seconde descente sur la 'Verte des Houches' !

21/12/2011

Une seconde descente sur la 'Verte des Houches' !

La FIS (Fédération Internationale de Ski) a décidé en début de semaine de faire recourir la descente annulée samedi dernier à Val Gardena, Italy, à Chamonix le 3 février prochain, la veille de la course du Kandahar prévue elle aussi sur la fameuse piste ‘Verte des Houches’ avant le Super-combiné du dimanche 5 février.


C’est une très bonne nouvelle pour le ski français et la FFS qui a perdu cinq épreuves en quelques jours ce mois-ci après l’annulation des courses prévues à Val d’Isère (4) et Courchevel (1) et aussi pour le Club des Sports de Chamonix puisque sa classique n’a pas été prévue au calendrier officiel de la Coupe du Monde de Ski Alpin dans les prochaines saisons.


Organisatrice des premiers JO d’Hiver en 1924, la ville de Chamonix a aussi accueilli à deux reprises les Mondiaux de la FIS, en 1937 puis en 1962. Elle a intégré le prestigieux circuit de l’Arlberg Kandahar au début des années 50 et organisait sa première Coupe du Monde en février 1968 après les JO de Grenoble.


En janvier dernier, le Suisse Didier Cuche y célébrait sa seconde victoire de suite une semaine après sa superbe quatrième victoire sur la ‘Streif’ de Kitzbühel alors que le Croate Ivica Kostelic enlevait sa septième épreuve du mois en dominant le Super-combiné.



Affiche 2012

08/12/2012

Affiche 2012

Voici l'affiche officielle du Kandahar 2012, réalisée cette année par Martial Bourlot.

Retrouvez plus de création de cet artiste illustrateur sur son site : www.bourlot-martial.com

Téléchargez l'affiche officielle de 2012 Format PDF


Validation officielle des calendriers de la FIS

21/06/2011

Chamonix-Mont-Blanc, sur la Verte des Houches

Les 4 et 5 février 2012

La Fédération Internationale de Ski a validé le calendrier des compétitions hommes et dames pour la prochaine saison (2011/2012), lors de son congrès qui sʼest déroulé à Portoroz en Slovénie du 30 mai au 5 juin dernier. Cʼest désormais officiel, Chamonix Mont-Blanc et la Verte des Houches vont accueillir le samedi 4 et le dimanche 5 février 2012, une épreuve de descente et une épreuve de super combiné (descente et slalom), comptant chacune pour la Coupe du Monde de Ski Alpin Messieurs 2012.

Toute la Vallée de Chamonix a renoué en 2011 avec lʼorganisation dʼune épreuve de coupe du monde sur la Verte des Houches. Une épreuve qui a remporté un réel succès, largement plébiscité par la FIS et soutenue par un public venu très nombreux. La coupe du monde de ski alpin 2012 est donc lancée officiellement au pied du Mont Blanc !

La FIS, la FFS et le comité dʼorganisation, étudient le calendrier et recherchent les meilleures solutions, pour que Chamonix-Mont-Blanc, trouve une place de choix, pour les prochaines éditions.

Programme des épreuves

Samedi 4 février 2012 11h00 : Descente

Dimanche 5 février 2012 11h00 : Super combiné



Kostelic est bien le roi !

30/01/2011

Kostelic est bien le roi !

Le Croate règne sur le ski mondial et il le fait savoir. Il remporte le Super Combiné sur la Verte des Houches.  

C’était une fête en rouge et blanc. Un des coach a débarqué en hurlant. Kostelic dans les bras de sa sœur et deNatko Zrncic-Dim. Le taulier du Cirque Blanc en a même oublié son dos qui l’a tant tiraillé en gratifiant le public d’un magnifique salto arrière dans la raquette d’arrivée. Les techniciens croates ont réalisé un truc énorme aujourd’hui sur la Verte des Houches. Et même Aksel Lund Svindal, double vainqueur du gros globe (2007 – 2009) n’a rien pu faire. Après le combiné et le Super G de Kitzbühel, le slalom et le Super combiné de Wengen, le slalom d’Adelboden et l’épreuve urbaine de Munich, Ivica Kostelic ajoute l’épreuve de Chamonix Mont-Blanc à son palmarès. Et si la Coupe du monde n’est pas encore terminée, on voit mal qui pourrait venir le déloger ! 




Cuche : «Une relation spéciale avec Chamonix »

29/01/2011

Cuche : «Une relation spéciale avec Chamonix »

Le Suisse s’est livré durant la Conférence de presse

 «J’ai une relation un peu spéciale avec Chamonix. Fin 1996 je me suis fracturé le tibia et c’est la première course oû j’ai été capable de marcher. J’étais venu avec mon frère pour descendre la piste à pied. Et je préfère la descendre en ski ! J’ai repensé à ces moments là ce matin. Et c’est dans ces moments là que tu trouves la rage nécessaire. Quand je regarde les temps, je pense que j’ai été assez régulier sur tous les points de passage et c’est une chose assez difficile. Je pense avoir fait une course presque parfaite. Les gens me demandent souvent si je vais arrêter cette année. Je ne sais pas. C’est sûr que ca serait parfait d’arrêter en ayant gagné toutes les descentes de sa Coupe du monde de sa carrière. Mais la probabilité est très faible. J’ai seize victoires, ce qui fait une victoire par saison ! Je sais que les autres me considèrent comme l’homme à battre pour les Mondiaux. Mais j’ai souvent fait 2e ou 4e et je sais que si je ne gagne, la vie ne s’arrête pas pour autant. Entre Kitzbühel et ici, je pense avoir trouver le même élan. 

Photo Jean-Charles Poirot


Kostelic : « Chamonix doit revenir chaque année !»

28/01/2011

Kostelic : « Chamonix doit revenir chaque année !»

Solide leader de la Coupe du monde avec 432 points d’avance au général, le Croate veut rester concentré jusqu’au terme de la compétition.  Et il rend hommage à l’étape chamoniarde. 

Vous arrivez à Chamonix-Mont-Blanc en leader de la Coupe du monde. Qu’est ce que représente cette étape pour vous ? 

C’est un petit peu spécial à vrai dire. Chamonix est ce que l’on pourrait appeler une classique ! Vous voulez connaître mon opinion ? Je crois que l’on devrait revenir ici chaque année, un peu comme à Wengen ou Kitzbühel. La vallée de Chamonix-Mont-Blanc évoque tellement de choses pour les sports d’hiver !

Est-ce difficile de rester concentré à l’approche des Mondiaux de Garmisch (8 – 20 février) ?
Non. Tout simplement par ce que la Coupe du monde est ma priorité ! Je suis plus concentré sur le classement général.
Avec 432 points d’avance, que la Coupe du monde est déjà terminée ?
Non (catégorique) ! Ce n’est pas terminé du tout terminé. Je pense que tout sera terminé à peu près aux alentours du 28 mars ! A cette date, si je suis encore en tête, ça sera tout bon !
Un classement pour demain ?
Je pense que Didier Cuche est très rapide ici. Peut – être après Walchhofer  fera aussi partie des hommes à battre demain. Il le prouve avec son chrono du jour. Me concernant ? Oh je ne sais pas trop.
Un mot sur votre sœur Janica (retraitée depuis 2007) et qui vous suit désormais sur le circuit? 
Je crois que ma sœur apporte…(il réfléchit) de la paix ! Quand tout le monde est nerveux, elle ne l’est pas ! Ca apporte un équilibre au groupe. 


Les enfants sont prêts !

28/01/2011

Les enfants sont prêts !

Ce matin, les enfants de la Vallée de Chamonix n’ont pas loupé le deuxième entraînement ! Les écoliers se sont même fait entendre dans les tribunes au pied de la Verte des Houches ! 

Au rythme de leurs idoles, les enfants ont assuré l’animation dans les gradins. 

Et on les attend demain de pied ferme ! 


Envie d'être bénévole ?...

10/11/2010

Dans le cadre de l'organisation de la Coupe du Monde de Ski Alpin qui se déroulera les 29 et 30 janvier 2011, le comité d’organisation cherche des bénévoles. Après 2 ans d’absence le « Kandahar » est de retour dans la vallée de Chamonix pour le plus grand bonheur des amoureux du ski. Nous aurons la chance, une fois de plus, d’encourager notre porte drapeau local Guillermo Fayed.

De ce fait si vous souhaitez entrer au coeur même de la compétition, téléchargez le bulletin d'inscription suivant :
Format PDF
Format Word

et renvoyez le par email : 
benevole@chamonixworldcup.com

ou par courrier à l'adresse suivante :
Club des Sports de Chamonix 
99 avenue de la plage
74400 Chamonix - France

Suite à la réception de votre bulletin d'inscription, l'un des membres de notre organisation vous contactera pour discuter de vos disponibilités ainsi que des postes disponibles en tant que bénévole sur la coupe du Monde de ski alpin «Kandahar».

La réussite de cette épreuve sera le fruit de l’implication de toute la vallée de Chamonix Mont-Blanc. Nous vous attendons nombreux. Parlez-en autour de vous ! 
A bientôt !