KANDAHAR : 19 & 20-02-2016
J
0
-5
-5
H
0
-1
M
-3
-1
S
-1
-3
facebook Twitter Instagram YouTube
FR EN

HISTORIQUE

LE KANDAHAR N’EST PAS NÉ ICI PAR HASARD

L’Arlberg Kandahar se déroule successivement à St-Anton (Autriche), Garmisch-Partenkirchen (Allemagne) et depuis 1948 à Chamonix Mont-Blanc.
Ces trois stations de renommée internationale organisent à tour de rôle l’une des plus belles compétitions du circuit.

L’histoire est aussi passée par là

C’est à Chamonix que les membres du ski-club de Grande-Bretagne venaient faire leur test (en diligence !) sous l’autorité d’Henry Lunn, père d’Arnold, créateur de la célèbre épreuve de l’Arlberg Kandahar. Avec le développement du tourisme et des équipements, le ski dans la vallée de Chamonix n’a depuis jamais cessé de se développer, avec une importante notoriété internationale.

Le point de départ de cette reconnaissance fut certainement les premiers Jeux olympiques d’hiver en 1924.

Le développement des équipements dans la vallée a permis l’accès à des sites exceptionnels. Au pied du massif du Mont-Blanc, tous les domaines skiables offrent un ski ouvert sur un panorama unique. Ski d’altitude, exposition des pistes variée, la neige est de qualité et le ski d'exception. Aujourd’hui, on vient du monde entier pour s’offrir les 20 kilomètres de hors-piste de la vallée Blanche, pour skier ou surfer sur les pistes engagées des Grands Montets avec ses dénivelées incomparables, pour profiter de l’incroyable panorama de Brévent-Flégère ou des pentes douces et familiales du domaine des Houches.

Chamonix s’est inscrite naturellement dans l’histoire du ski


Archives René Bozon

Le ski alpin puis les nouvelles glisses ont pris leur source et évolué ici. Par sa situation exceptionnelle, grâce à des équipements historiques (l’aiguille du Midi inaugurée en 1954 - plus haut sommet d’Europe en téléphérique), Chamonix participe tous les jours à l’évolution du ski. L’Ecole nationale de ski et d’alpinisme (créée à Chamonix en 1945) forme tous les moniteurs de France.

La section ski alpin du club des sports s’inscrit dans la logique de la « culture ski » en fabriquant les champions de demain.

Le ski à Chamonix est une passion depuis toujours, partagée par le plus grand nombre, du plus fort skieur au débutant.

L’organisation de cette épreuve majeure et légendaire prouve l’attachement de la vallée pour son histoire et son environnement.


LE KANDAHAR, UNE ÉPREUVE MYTHIQUE

Définition du Petit Robert : « Un mythe est un récit fabuleux, souvent d’origine populaire, qui met en scène des êtres incarnant sous une forme symbolique des forces de la nature, des aspects de la condition humaine. »

L’historique de l’épreuve, son règlement novateur avec la création du combiné, les vainqueurs qui se comptent encore sur les doigts d’une seule main et les stations choisies imposent la légende de l’Arlberg Kandahar.

Avant la création de la coupe du monde, il y avait le Kandahar. A l’époque, ceux qui s’imposaient au pied du Mont Blanc entraient alors dans la légende de leur vivant ! Car remporter une médaille aux deux lettres magiques A-K équivalait à s’adjuger un titre suprême.

Pendant des décennies, les courses de l’Arlberg Kandahar ont constitué l’événement en ski alpin. AK… ces deux lettres conféraient à une compétition de ski son titre de noblesse.

Créée en 1928, l’Arlberg Kandahar a été la première compétition alpine internationale à combiner descente et slalom. Une recette toujours d’actualité aux Jeux olympiques et aux Championnats du monde. Spectaculaire et sportivement très difficile, le combiné demeure une référence même si depuis quelques années, les skieurs ont moins le profil pour de telles épreuves.

En gardant l’appellation Kandahar, en préservant la discipline du combiné tout en participant au classement coupe du monde, Chamonix se démarque en garantissant la légende du Kandahar.

Photo : The Kandahar Review

KANDAHAR, VILLE BLESSÉE D’AFGHANISTAN

Les trophées des premières compétitions de ski au début du siècle sont distribués par Lord Roberts of Kandahar. Ce lord avait reçu ce titre de noblesse en remerciement de la libération d’un bataillon assiégé dans cette ville pendant la guerre d’Afghanistan, après une marche de Kaboul à Kandahar.

Kandahar a été fondée au IVe siècle par Alexandre Le Grand et signifie en afghan « Alexandrie ». Après cette victoire, Frederick Sleigh Roberts, maréchal de la reine Victoria, devint l’un des hommes les plus populaires de l’armée britannique.

Depuis cette époque, Kandahar est revenue pour d’autres raisons sur le devant de la scène !

Liens : K A N D A H A R Le chaînon manquant entre les talibans et mes fixations de ski